La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

MembreLogo Guilde des herboristes de l'aile professionnelle de la Guilde des Herboristes

logo ANPQ

Membre de l'ANPQ
Reçus pour assurances

Infolettre
Courriel:
Prenom:
Nom:  
          

Marie-Claudine De Pairon, Hta
B.Sc.Inf, M.A Éd.

Herboriste thérapeute accréditée, Naturopathe

Qui suis-je >>

Pourquoi consulter une herboriste thérapeute accréditée ?

Allez voir la réponse >>

Parlez de moi !

Sur rendez-vous seulement:

450 399-0645 (Rawdon)

Épuisé du temps des Fêtes? Pourquoi ne pas essayer l'astragale?

Posté le 2016/01/08

Cet article vous présente l'astragale, une plante adaptogène.  Je vous présente aussi une belle recette de bouillon tonifiant à base de cette merveilleuse plante.

Le temps des Fêtes est terminé. Ceux qui étaient en vacances retournent au travail ou à l'école... épuisés pour la plupart.Astragale (Astragalus membranaceus)
Tous droits réservés - MC De PaironAstragale (Astragalus membranaceus) Tous droits réservés - MC De Pairon

Décembre a été un mois doux mais peu ensoleillé.

L'été nous semble loin et l'hiver ne fait que commencer...

Pour vous aider à mieux passer au travers de l'hiver je vais vous présenter une plante adaptogène, l'astragale.

L'astragale (astragalus membranaceus) est une plante de la famille des Fabacées (famille des pois). C'est une vivace originaire d'Asie, mais qui pousse très bien ici.

En médecine chinoise c'est une plante qui est utilisée depuis plus de 2000 ans! Son nom chinois est Huang Qi ce qui signifie "énergie jaune". Elle tonifie le  "Qi" l'énergie globale et le "Wei Qi", l'énergie protectrice.

On utilise les racines des plants de plus de trois ou quatre ans. Les racines sont découpées en petites languettes et sont mises à sécher.

Son goût est légèrement sucré, terreux, doux, très agréable. Les enfants (petits et grands!) l'apprécient bien.

Elle est reconnue comme adaptogène car elle aide à s'adapter aux différents stress que le corps peut rencontrer (pollution, microbes, épuisement, etc.).

En Chine elle est utilisée comme thérapie de soutien lors de traitements contre le cancer pour supporter le système immunitaire et diminuer les effets secondaires de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

Des études semblent démontrer que lorsqu'elle est prise lors de chimiothérapie ou radiothérapie, les malades guérissaient plus vite, avaient une meilleure qualité de vie et vivaient plus longtemps.

 


Ses propriétés médicinales :

  • Elle renforce l'immunité
  • Elle protège le foie et les reins
  • Elle est diurétique (elle stimule l'élimination de l'urine)
  • Elle régule la température corporelle
  • Elle stimule la formation de globules rouges

 


Elle est donc tout indiquée :

  • lorsqu'on est sujet aux infections respiratoires à répétition.
  • lorsqu'on pense qu'on a besoin d'un tonique immunitaire.
  • lors d'anémie, car elle en stimule la formation de globules rouges.
  • dès l'automne pour aider le corps à résister au froid de l'hiver.
  • lors d'épuisement, de fatigue, de périodes de stress.
  • lors d'insomnie due à un épuisement des surrénales.
  • lors d'une convalescence.
  • lors de rétention d'eau.

C'est une plante qu'on peut prendre à long terme pendant plusieurs mois.

 


Contre-indications

  • lorsqu'il y a présence de fièvre ou d'inflammation.
  • si on prend des immunosuppresseurs.
  • grossesse.

 


Comment la prendre?

  • En tisane (décoction)

On peut l'acheter en vrac et se faire des décoctions. Pour ce faire il faut mettre 2-3 languettes par 250 ml d'eau. Les faire tremper toute la nuit et au matin faire mijoter 15 minutes à feu doux. Une petite "mousse" se formera. C'est normal. Elle disparaîtra. On filtre et on prend 1 à 4 tasses par jour.

  • En concentré liquide ou en capsules

On peut aussi acheter la macération de la plante dans l'alcool (concentré liquide ou "teinture") ou en capsules. On suit alors la posologie recommandée par le fabricant.

 


 Ces informations proviennent de la littérature et de la tradition herboriste. En aucun cas elles ne peuvent remplacer l'avis d'un médecin et elles ne doivent pas servir à des fins de diagnostic ou de traitement de maladies physiques ou psychologiques. Elles ne constituent pas une incitation ou un encouragement à interrompre des traitements médicaux. Marie-Claudine De Pairon n'a pas l'intention de poser des diagnostics ou de recommander un traitement. Elle décline formellement toute responsabilité, quelle qu'elle soit dans les cas d'auto-diagnostic ou d'auto-prescription sans consultation préalable d'un médecin.

Il est également recommandé de consulter une herboriste thérapeute qualifiée avant de prendre des plantes médicinales surtout si vous êtes enceinte ou que vous allaitez ou si vous prenez des médicaments.

Le contenu de ce texte n’a pas fait l’objet d’une évaluation par Santé Canada.

Ne jamais utiliser ou consommer une plante sans l'avoir identifiée formellement.

 


Recette de Natacha Imbeault (Herbothèque)

500 ml d'eau

125 ml de racines séchées d'astragale

60 ml d'ail frais haché

75 ml d'oignon haché

10 ml d'huile végétale (olive, canola, coco)

37,5 ml de miso

37,5 ml sauce Bragg, tamari ou soya

30 ml de romarin frais haché

30 ml de thym frais

15 ml de basilic

Poivre au goût (on ne sale pas car le miso et la sauce Bragg sont salés)

  1. Faire mijoter l'astragale dans l'eau à feu doux dans un chaudron avec un couvercle durant 30 minutes. Filtrer et réserver la décoction.

  2. Dans un autre chaudron, faire suer l'oignon et l'ail (ne pas faire brunir). Ajouter la décoction.

  3. Ajouter la sauce Bragg (ou tamari ou soya). Ajouter les herbes et le miso. Brasser pour bien mélanger la pâte de miso dans le bouillon. Laisser reposer à couvert 15 minutes. Ne pas faire chauffer pour ne pas détruire les enzymes du miso.

On peut ajouter d'autres légumes et les faire revenir avec les oignons.

On peut utiliser d'autres fines herbes au goût.

On peut ajouter aussi des vermicelles ou autres nouilles déjà cuits. (Il ne faut pas faire chauffer le bouillon lorsqu'on a ajouté le miso).