La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

MembreLogo Guilde des herboristes de l'aile professionnelle de la Guilde des Herboristes

logo ANPQ

Membre de l'ANPQ
Reçus pour assurances

Infolettre
Courriel:
Prenom:
Nom:  
          

Marie-Claudine De Pairon, Hta
B.Sc.Inf, M.A Éd.

Herboriste thérapeute accréditée, Naturopathe

Qui suis-je >>

Pourquoi consulter une herboriste thérapeute accréditée ?

Allez voir la réponse >>

Parlez de moi !

Sur rendez-vous seulement:

450 399-0645 (Rawdon)

Mon beau sapin

Posté le 2015/12/19

Cet article vous présente un bref historique des utilisations amérindiennes du sapin; ses propriétés médicinales; ses utilisations; l'origine du sapin de Noël et une recette de pastille à l'huile essentielle de sapin. 

À quoi avez-vous pensé en lisant le titre de cet article?

Je suis presque Sapin Abies balsameaSapin Abies balsameacertaine que la plupart d'entre vous ont pensé à Noël! Peut-être que d'autres ont pensé à la forêt.

Mais saviez-vous que le sapin a de belles vertus médicinales?

  • Il est très utile pour la santé respiratoire
  • On peut l'utiliser pour soigner les plaies
  • Il est vivifiant et tonifiant

 Si vous avez eu la chance de vous promener dans une forêt de conifères, rappelez-vous l'expérience. Ça sent bon! On respire à pleins poumons! Ça vivifie!

Petite histoire du sapin

Le sapin (abies balsamea) est un arbre originaire du continent nord-américain. Les Amérindiens l'utilisaient de diverses façons dans leur vie quotidienne. Ils utilisaient les rameaux comme structure de hutte, comme matelas (pour chasser les insectes), comme tapis dans les huttes de sudation, en fumigation sacrée lors de cérémonies. Ils utilisaient la "gomme" (résine) pour sceller les tepee et les canots ou comme colle. - Qui ne s'est pas collé les doigts avec de la gomme de sapin! C'est collant!

Lorsque Jacques Cartier et les premiers français sont arrivés en Amérique, les Amérindiens les ont sauvés du scorbut* grâce au sapin (ou au pin... on ne sait pas) et ils leur ont transmis leurs connaissances sur les utilisations du sapin. Il avait tellement de belles propriétés que les Jésuites expédiaient la gomme en grande quantité en France pour soigner la tuberculose. Le sapin se retrouvait aussi dans la petite pharmacie des Canadiens français:

« La gomme de sapin est l'un des articles essentiels de la médecine populaire des Canadiens français qui l'emploient, avec raison d'ailleurs, comme antiscorbutique, comme antiseptique dans les blessures et en cataplasmes sur les brûlures »,  Frère Marie-Victorin, Flore Laurentienne.

 * Le scorbut est une maladie due à un manque de vitamine C... et on sait maintenant que le sapin, comme le pin sont très riches en vitamine C et donc antiscorbutiques.

 


 Principales utilisations médicinales

  • Infections respiratoires (rhumes, grippes, bronchites) pour aider à fluidifier les mucosités, calmer la toux et comme antiseptique.
  • Plaies, brûlures comme pansement cicatrisant et antiseptique.

 


 Principales transformations (sapin de provenance sauvage ou biologique)

  • Les rameaux fraîchement cueillis

Faire bouillir des rameaux de sapin dans un grand chaudron pour désodoriser et assainir l'air de la maison (utile s'il y a des membres de la famille qui ont le rhume ou la grippe).

Infuser des aiguilles de sapin et ajouter l'infusion filtrée à l'eau du bain pour se détendre, favoriser la sudation, décongestionner les sinus et soulager les douleurs rhumatismales.

  • La gomme (résine)

Sur une plaie mineure pour aider la cicatrisation et prévenir l'infection. Attention! on ne parle pas de plaies graves ou très sales. Toujours garder son gros bon sens! Une plaie majeure demande une consultation médicale.

Sur une verrue pour l'éliminer.

Sur un feu sauvage pour le contrôler.

En onguent pour soulager les douleurs rhumatismales.

La résine séchée mâchée pour supporter le sevrage du tabac ou du cannabis (maximum 1 g). À noter que prise en interne la gomme peut occasionner des éructations (rots) et qu'elle peut causer de la diarrhée si elle prise en trop grande quantité. Les femmes enceintes ou allaitantes ne devraient pas la prendre en interne.

Truc : si on a les doigts collés par la gomme de sapin, rien de tel qu'un corps gras comme l'huile végétale pour en venir à bout!

  • L'huile essentielle

En diffusion pour assainir et désodoriser l'air (utile lorsqu'il y a des gens enrhumés ou grippés dans la maison!). À éviter s'il y a une inflammation aiguë des voies respiratoires.

  • Les jeunes pousses terminales (bourgeons) du printemps fraîches ou séchées

On peut les prendre en tisane (1/2 à 1 c. thé par 250 ml d'eau). Faire une décoction (faire mijoter) pendant 3 minutes. Filtrer et boire. Pour diminuer les symptômes de la grippe et autres infections respiratoires, pour calmer et pour supporter la digestion.

 


Et le sapin de Noël? Pourquoi un sapin?

La fête de Yule est une fête païenne qui était célébrée lors du solstice d'hiver par les peuples nordiques avant l'ère chrétienne.

Lors de cette fête, un sapin était décoré avec des éléments naturels (pommes, noix, cloches, etc.) pour attirer la faveur des esprits. Mais pourquoi un sapin? C'est que ce conifère à feuillage persistant était considéré par les peuples païens comme l'arbre de vie et symbole de la renaissance lors du solstice d'hiver.

Lors de la christianisation de l'Europe, cette fête et ses symboles ont été repris et intégrés au culte chrétien comme célébration de la naissance du Christ (Noël).

On a découvert des traces d'utilisation du sapin comme arbre de Noël en 1521 en Alsace. Il était décoré de pommes pour rappeler l'arbre de vie du Paradis terrestre et de lanternes pour rappeler la naissance du Christ, lumière qui illumine le monde.

Depuis ce temps,le sapin est devenu l’emblème de Noël et la tradition s'est répandue partout dans le monde chrétien (là où on fête Noël).

 


Recette de pastilles d'orme rouge au miel et à l'huile essentielle de sapin - utiles contre la toux et la gorge irritée.

 

Ingrédients

1 cuillère à soupe de miel

3-4 cuillères à soupe de poudre d'orme rouge

5-10 gouttes d'huile essentielle de sapin (au goût)

 

Préparation

  1. Chauffer légèrement le miel dans un petit chaudron à feu doux pour le liquéfier.
  2. Retirer du feu.
  3. Ajouter l'huile essentielle de sapin.
  4. Incorporer graduellement la poudre d'orme rouge en brassant constamment jusqu'à ce qu'on puisse former une boule qui ne colle pas aux doigts.
  5. Rouler en boudin et couper en petits tronçons de 0,5 cm. Aplatir chacun des tronçons ou les façonner en petites boulettes selon votre choix.
  6. Rouler dans de la poudre d'orme rouge pour éviter que les pastilles ne collent ensemble.
  7. Sécher au déshydrateur à 35 C si désiré.

Conseil : Laisser fondre la pastille sans la croquer pour avoir l'effet adoucissant maximal.

 

 


 

 Ces informations proviennent de la littérature et de la tradition herboriste. En aucun cas elles ne peuvent remplacer l'avis d'un médecin et elles ne doivent pas servir à des fins de diagnostic ou de traitement de maladies physiques ou psychologiques. Elles ne constituent pas une incitation ou un encouragement à interrompre des traitements médicaux. Marie-Claudine De Pairon n'a pas l'intention de poser des diagnostics ou de recommander un traitement. Elle décline formellement toute responsabilité, quelle qu'elle soit dans les cas d'auto-diagnostic ou d'auto-prescription sans consultation préalable d'un médecin.

 

Il est également recommandé de consulter une herboriste thérapeute qualifiée avant de prendre des plantes médicinales surtout si vous êtes enceinte ou que vous allaitez ou si vous prenez des médicaments.

 

Le contenu de ce texte n’a pas fait l’objet d’une évaluation par Santé Canada.

 

Ne jamais utiliser ou consommer une plante sans l'avoir identifiée formellement.